L’immobilier représente le deuxième poste de coût pour les entreprises après la masse salariale. Lors du renouvellement du bail se pose la question de sa renégociation ou d’un déménagement. Celui-ci est plus souvent motivé par le regroupement de plusieurs pôles d’une grande société en un même lieu pour réaliser des économies d’échelle, la nécessité d’avoir des surfaces mieux adaptées aux besoins de l’entreprise et répondant à un engagement environnemental, la finalisation d’un projet entreprise fédérateur, le bénéfice de loyers plus attractifs si la relocalisation a lieu en périphérie de ville …

Côté renégociation, pour garder un locataire de qualité, le bailleur est prêt à ne pas augmenter le loyer mais surtout à financer des travaux de rénovation et d’aménagement pour mettre les locaux en adéquation avec le mode de travail actuel. Pour l’entreprise en place, souligne Jérôme Bosc du groupe CBRE, « la décision est délicate à prendre puisqu’au-delà de l’aspect financier et de la rationalisation des coûts, il faut tenir compte de l’environnement social ». Certaines sociétés délocalisées s’en sont mordu les doigts car elles ont perdu la matière grise de certains collaborateurs ne voulant pas « s’exiler » des grandes villes.

Source Le Figaro Immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *